Calculez votre plus value immobilière en 2024

[[translations.currency]]
[[translations.currency]]
[[translations.currency]]
[[translations.currency]]
[[translations.currency]]
%
%/[[translations.year]]
[[translations.currency]]

[[translations.titleBlock]]

[[translations.currency]]/[[translations.year]]
[[translations.currency]]/[[translations.year]]
%/[[translations.year]]

[[translations.result1]] filterPrice [[translations.currency]]

[[translations.result2]] [[resultTranslation]] res2|number_format(0)[[translations.currency]] [[finalResult]]

[[noResultsText]]

[[translations.yearee]][[translations.yearPayment]][[translations.totalCredit]][[translations.worksTaxes]][[translations.totalPaid]][[translations.totalRemaining]][[translations.houseResale]] '' | help(translations.houseResaleTooltip)[[translations.earnings]]
result.year
[[result.selectionText]]
result.yearPay|number_format(0)result.totalCredit|number_format(0)result.workAndTax|number_format(0)result.totalPaid|number_format(0)result.totalRemaining|number_format(0)result.houseResale|number_format(0)result.earnings|number_format(0)[[result.selectionText]]

Comparez les meilleures offres de prêt immobilier en quelques clics.

Je compare

Vous envisagez de vendre un bien immobilier en France ? Il est essentiel de comprendre les bases de la plus-value immobilière et comment elle peut impacter vos finances. Notre outil interactif vous guidera à travers les étapes clés du calcul tout en vous fournissant des informations essentielles sur ce sujet fiscal crucial.

Alors, comment la plus-value immobilière est calculée ? Quels sont les facteurs qui influencent le montant de l'impôt ? Ou encore, quelles sont les exonérations possibles ?

De la durée de détention et des abattements applicables aux exemptions possibles et aux règles spécifiques pour les résidences principales et secondaires, retrouverez toutes les informations essentielles pour prendre des décisions éclairées en matière de plus-value immobilière.

Qu'est-ce que la plus value immobilière ?

La plus-value immobilière fait référence à la différence positive entre le prix de vente d'un bien immobilier (comme une maison, un appartement, un terrain, etc.) et son prix d'acquisition initial. En d'autres termes, c'est le profit réalisé lors de la vente d'un bien immobilier par rapport à son coût d'achat.

Lorsque vous vendez un bien immobilier à un prix supérieur à celui que vous avez payé à l'origine pour l'acquérir, cette différence positive est considérée comme une plus-value immobilière. Elle peut résulter de divers facteurs, tels que l'appréciation du marché immobilier, les améliorations apportées au bien au fil du temps, les changements dans le quartier, etc.

Vous envisagez d'acquérir un bien et avez besoin d'un prêt immobilier à taux bas ? Dans ce cas, comparez les meilleures crédits immo du marché en utilisant notre outil en ligne gratuit ci-dessous :

Comparez les meilleures offres de prêt immobilier en quelques clics.

Je compare

Comment faire le calcul d'une plus value immobilière ?

En France, le calcul de la plus-value immobilière implique plusieurs étapes et des règles spécifiques. Voici comment vous pourriez calculer la plus-value immobilière en France :

  1. Déterminer le Prix de Cession : Commencez par déterminer le prix auquel vous allez vendre votre bien immobilier.
  2. Calculer le Prix d'Acquisition : Il s'agit du coût initial que vous avez payé pour acquérir le bien. Cela inclut le prix d'achat initial, ainsi que les frais de notaire, les commissions d'agence, et d'autres frais liés à l'acquisition. Si vous avez effectué des travaux ou des améliorations, ces coûts peuvent également être inclus.
  3. Calculer les Frais de Cession : Ce sont les frais liés à la vente du bien, tels que les frais de notaire pour la vente, les commissions d'agence, etc.
  4. Calculer la Plus-Value Brute : La plus-value brute est calculée en soustrayant le Prix d'Acquisition des Frais de Cession.Plus-Value Brute = Prix de Cession - (Prix d'Acquisition + Frais de Cession)
  5. Calculer la Plus-Value Net : La plus-value nette est obtenue en soustrayant les abattements de la plus-value brute.Plus-Value Net = Plus-Value Brute - Abattements
  6. Calculer l'Impôt sur la Plus-Value : L'impôt sur la plus-value immobilière dépend de votre situation fiscale. Si vous êtes un particulier, l'impôt sera généralement composé d'une taxe forfaitaire (ou progressive dans certains cas) et des prélèvements sociaux. Les taux et seuils peuvent varier. Si le bien était votre résidence principale, il pourrait bénéficier d'exonérations partielles ou totales.

Plus value immobilière pour une résidence principale

En France, les règles concernant la plus-value immobilière diffèrent pour les résidences principales par rapport aux autres biens immobiliers. Si vous vendez votre résidence principale, vous pourriez bénéficier d'exonérations ou de conditions fiscales plus favorables. Voici les points clés à connaître :

  1. Exonération pour Résidence Principale : si la vente concerne votre résidence principale (c'est-à-dire le lieu où vous résidez habituellement et de manière continue), vous pourriez être exonéré de l'impôt sur la plus-value immobilière. Cela signifie que vous ne paierez pas d'impôt sur le profit réalisé lors de la vente de votre résidence principale.
  2. Conditions pour l'Exonération : pour bénéficier de l'exonération de la plus-value immobilière en tant que résidence principale, vous devez remplir certaines conditions, notamment :
    • Avoir occupé le bien en tant que résidence principale au moins 2 ans au cours des 5 dernières années précédant la vente.
    • Ne pas être propriétaire d'une autre résidence principale (sauf exceptions).
    • Ne pas avoir bénéficié de cette exonération au cours des 4 années précédant la vente.
  3. Calcul des Prélèvements Sociaux : même si vous êtes exonéré de l'impôt sur la plus-value, vous pourriez toujours être soumis aux prélèvements sociaux, qui sont des cotisations sociales. Actuellement, les prélèvements sociaux sont appliqués au taux de 17,2 % sur le montant de la plus-value.
  4. Déclaration Obligatoire : même si vous êtes exonéré de l'impôt sur la plus-value en tant que résidence principale, vous devez quand même déclarer la vente aux autorités fiscales. Cette déclaration permet de confirmer l'exonération et de justifier votre situation.

Plus-value immobilière pour une résidence secondaire

En France, la vente d'une résidence secondaire (ou autre bien immobilier non qualifié de résidence principale) est soumise à des règles spécifiques en matière de plus-value immobilière. Voici ce que vous devez savoir :

  1. Taxation de la Plus-Value : lorsque vous vendez une résidence secondaire, vous pourriez être soumis à une taxation sur la plus-value réalisée. Cela signifie que vous devrez payer un impôt sur le profit que vous avez réalisé lors de la vente du bien.
  2. Calcul de la Plus-Value : le calcul de la plus-value pour une résidence secondaire suit les étapes générales que j'ai mentionnées précédemment. Vous soustrayez le prix d'acquisition, les frais de cession et les éventuels travaux réalisés du prix de vente pour obtenir la plus-value brute. Ensuite, vous appliquez les abattements en fonction de la durée de détention pour obtenir la plus-value nette, sur laquelle l'impôt sera calculé.
  3. Abattements : les abattements pour la plus-value immobilière sur une résidence secondaire sont moins avantageux que ceux appliqués pour une résidence principale. Les taux d'abattement sont les suivants :
    • 6 % par an de la 6e à la 21e année de détention.
    • 4 % pour la 22e année.
    • Pas d'abattement après 22 ans de détention.
  4. Impôt sur la Plus-Value : une fois que vous avez calculé la plus-value nette après les abattements, l'impôt sur la plus-value sera calculé en fonction de votre taux d'imposition sur le revenu, qui dépend de votre tranche d'imposition. En outre, les prélèvements sociaux au taux de 17,2 % sont également appliqués.
  5. Exonération partielle après 5 ans : si vous détenez le bien pendant au moins 5 ans, vous pourriez bénéficier d'une exonération partielle de 6 % par an au-delà de la 5e année de détention, jusqu'à la 21e année.
  6. Calcul des Prélèvements Sociaux : les prélèvements sociaux au taux de 17,2 % s'appliquent également à la plus-value immobilière, même si vous bénéficiez d'une exonération partielle ou totale de l'impôt sur la plus-value.

Comment fonctionne un simulateur de plus value immobilière ?

Éléments à indiquer dans le simulateur de plus value immobilière

Lorsque vous utilisez un simulateur de plus-value immobilière en France, vous devrez fournir divers éléments pour obtenir une estimation précise de la plus-value et des impôts associés. Voici les principaux éléments que vous devriez indiquer dans un simulateur de plus-value immobilière :

  1. Type de Bien : indiquez s'il s'agit d'une résidence principale, secondaire ou d'un autre type de bien.
  2. Date d'Acquisition : indiquez la date à laquelle vous avez acheté le bien immobilier.
  3. Date de Vente : indiquez la date à laquelle vous prévoyez de vendre le bien immobilier.
  4. Prix d'Acquisition : mentionnez le montant que vous avez payé pour acquérir le bien, y compris les frais annexes tels que les frais de notaire et les commissions d'agence.
  5. Frais de Cession : indiquez les frais liés à la vente du bien, tels que les frais de notaire pour la vente, les commissions d'agence, etc.
  6. Travaux Réalisés : si vous avez effectué des travaux d'amélioration ou de rénovation sur le bien pendant la période de détention, indiquez le montant total de ces travaux.
  7. Valeur de Vente : indiquez le prix auquel vous prévoyez de vendre le bien.
  8. Durée de Détention : indiquez le nombre d'années pendant lesquelles vous avez détenu le bien avant la vente.
  9. Statut de Résidence Principale : si le bien était votre résidence principale pendant une partie de la période de détention, précisez les années où il était votre résidence principale.
  10. Montant des Abattements : si vous connaissez les taux d'abattement applicables en fonction de la durée de détention, indiquez les montants d'abattement correspondants.
  11. Taux d'Imposition : si vous connaissez votre taux d'imposition sur le revenu, mentionnez-le.
  12. Autres Informations : le simulateur peut également demander d'autres informations spécifiques en fonction des caractéristiques de votre situation fiscale.

Calcul de la plus value immobilière avec le simulateur

Voici comment un simulateur de plus-value immobilière pourrait effectuer le calcul à votre place :

  1. Calcul de la Plus-Value Brute : le simulateur soustraira le prix d'acquisition (y compris les frais d'achat) au prix de vente pour obtenir la plus-value brute.
  2. Calcul des Abattements : si la durée de détention est prise en compte pour les abattements, le simulateur appliquera automatiquement les taux d'abattement en fonction de la durée que vous avez spécifiée. Il soustraira les montants d'abattement correspondants à la plus-value brute pour obtenir la plus-value nette.
  3. Calcul de l'Impôt : le simulateur peut appliquer les taux d'imposition appropriés sur la plus-value nette pour calculer l'impôt sur la plus-value. Il peut également inclure les prélèvements sociaux.
  4. Affichage des Résultats : une fois les calculs effectués, le simulateur affichera les résultats, y compris la plus-value brute, la plus-value nette après abattements, les montants d'impôt et de prélèvements sociaux estimés.
  5. Interprétation des Résultats : le simulateur pourrait également fournir des informations contextuelles sur les exonérations éventuelles, les seuils d'imposition, etc. Cela peut vous aider à mieux comprendre les résultats.

Simulateur de plus value immobilière suite à une succession

Le calcul de la plus-value immobilière dans le contexte d'une succession peut être complexe en raison des particularités liées à la transmission d'un bien immobilier entre héritiers.

Bon à savoir

Un abattement de 100 000 € s'applique d'office sur les biens transmis en héritage, en faveur des descendants directs, à savoir les enfants ou à défaut les ascendants.

Le calcul de l'impôt sur la plus-value immobilière tient compte de plusieurs abattements, lesquels sont indexés sur la durée de possession du bien reçu en succession, que ce soit un logement ou un terrain. Ainsi, plus longtemps vous conservez le bien hérité avant de le vendre, moins l'impôt sur la plus-value sera élevé.

Durée de DétentionAbattement Impôt sur le RevenuAbattement Prélèvements Sociaux
6 à 21 ans
6% par an1,65% par an
22 ans
4%1,6%
23 à 30 ans
0%9%
Abattements plus value immobilière succession

En somme, une exonération totale d'impôt sur la plus-value immobilière d'un bien reçu en succession est possible si vous le conservez pendant plus de 22 ans avant de le vendre. Au-delà de la 30e année, les prélèvements sociaux sont également exonérés.

Par ailleurs, si la valeur du bien hérité dépasse 100 000 €, les droits de succession sont calculés selon un barème progressif :

  • 5% pour une valeur jusqu'à 8 072 €
  • 10% pour une valeur entre 8 072 € et 12 109 €
  • 15% pour une valeur entre 12 109 € et 15 932 €
  • 20% pour une valeur entre 15 982 € et 552 324 €
  • 30% pour une valeur entre 552 324 € et 902 838 €
  • 40% pour une valeur entre 902 838 € et 1 805 677 €
  • 45% pour une valeur supérieure à 1 805 677 €

Pourquoi faire une simulation de plus value immobilière ?

Tout comme une simulation de prêt immobilier lors de l’acquisition d'un bien, faire une simulation de plus-value immobilière peut être très utile et ce, pour plusieurs raisons, en particulier lorsque vous envisagez de vendre un bien immobilier.

Voici quelques motivations courantes pour effectuer une simulation de plus-value immobilière :

  • Évaluation des Coûts : La simulation vous permettra d'estimer les coûts associés à la vente de votre bien immobilier, y compris les impôts sur la plus-value et les prélèvements sociaux. Cela vous aidera à anticiper les éventuelles dépenses liées à la transaction.
  • Planification Financière : Une simulation de plus-value immobilière vous aidera à planifier vos finances en prévoyant les montants à mettre de côté pour couvrir l'impôt sur la plus-value et d'autres frais. Cela peut être particulièrement important pour éviter toute surprise financière au moment de la vente.
  • Optimisation Fiscale : En simulant différents scénarios, vous pourriez être en mesure d'optimiser vos choix financiers. Par exemple, en modifiant la durée de détention du bien, les montants des travaux réalisés, ou d'autres facteurs, vous pourriez réduire l'impact fiscal de la vente.
  • Anticipation des Démarches : La simulation peut également vous donner un aperçu des démarches administratives et fiscales que vous devrez entreprendre en relation avec la vente du bien. Cela vous permettra d'être mieux préparé et de ne pas être pris au dépourvu.
  • Évaluation des Avantages : Si vous hésitez entre vendre votre bien immobilier ou le conserver, une simulation de plus-value peut vous montrer les avantages financiers de chaque option. Cela peut vous aider à prendre une décision éclairée.
  • Résidence Principale vs. Secondaire : Si vous possédez plusieurs biens immobiliers, une simulation peut vous aider à déterminer quel bien pourrait être plus avantageux à vendre en fonction des exonérations fiscales disponibles pour les résidences principales.
  • Rachat de Crédit : Si vous avez un crédit immobilier en cours, la simulation peut vous aider à évaluer si la vente du bien générera suffisamment de liquidités pour rembourser le crédit et éventuellement effectuer d'autres investissements.
  • Préparation pour la Déclaration Fiscale : Si l'impôt sur la plus-value immobilière doit être déclaré dans votre pays, la simulation vous aidera à anticiper les informations à fournir et à préparer votre déclaration fiscale en conséquence.

Comment obtenir un tableau de plus value immobilière ?

Pour obtenir un tableau de plus-value immobilière, vous pouvez créer un document Excel ou utiliser un outil de traitement de texte pour organiser et présenter les informations de manière structurée. Voici les informations que vous pourriez intégrer à un tel tableau :

  • La "Date d'Acquisition" est la date à laquelle le bien a été acheté.
  • La "Date de Vente" est la date à laquelle le bien sera vendu.
  • "Prix d'Acquisition" représente le coût initial d'achat du bien.
  • "Frais de Cession" sont les frais liés à la vente du bien.
  • "Travaux Réalisés" est le montant des travaux effectués sur le bien.
  • "Durée de Détention" est le nombre d'années pendant lesquelles le bien a été détenu.
  • "Abattements" représente les abattements appliqués en fonction de la durée de détention.
  • "Plus-Value Brute" est calculée en soustrayant les frais de cession et le prix d'acquisition du prix de vente.
  • "Impôt" est calculé en appliquant le taux d'imposition (ici 6 %) à la plus-value brute.

Plus value immobilière et impôt : quelle fiscalité ?

Imposition sur la plus value immobilière

En France, l'imposition sur la plus-value immobilière dépend de différents facteurs, tels que le type de bien (résidence principale, résidence secondaire, bien locatif, etc.), la durée de détention, le montant de la plus-value, et la situation fiscale de l'individu. Voici un aperçu des principes généraux de l'imposition sur la plus-value immobilière en France :

SituationDurée de DétentionAbattementsImpôt sur la Plus-ValuePrélèvements Sociaux
Résidence Principale
N/AExonérationPrélèvements Sociaux (17.2 %)
Autres Biens
Moins de 6 ansAucunBarème Progressif + Prélèvements
Autres Biens
De 6 à 21 ans6% à 21%Barème Progressif + Prélèvements
Autres Biens
22 ans ou plusJusqu'à 24%Exonération + Prélèvements
Impôt sur la plus-value immobilière

Taxe supplémentaire sur la plus value immobilière

En France, une taxe supplémentaire est appliquée lorsque la plus-value imposable lors de la vente d'un bien immobilier dépasse 50 000 €. Le taux de cette taxe varie en fonction du montant de la plus-value réalisée.

Le taux de cette taxe peut osciller entre 2 % et 6 %, en fonction du montant de la plus-value réalisée. Plus précisément, le taux de cette taxe est généralement plus bas pour les plus-values immobilières de montant modéré, et il augmente progressivement à mesure que la plus-value augmente.

Cette taxe supplémentaire vient s'ajouter à l'impôt sur la plus-value immobilière régulière.

Les économies sur un bien se réalisent aussi sur vos taux de prêt immobilier. Pour choisir le meilleur organisme prêteur, comparez les offres du marché en ligne en quelques clics :

Comparez les meilleures offres de prêt immobilier en quelques clics.

Je compare

La plus value immobilière change-t-elle le revenu fiscal de référence ?

Oui, la plus-value immobilière peut avoir un impact sur le revenu fiscal de référence (RFR) en France, mais il est important de comprendre comment cet impact peut varier en fonction de la situation spécifique. Voici quelques points clés à considérer :

Lorsqu'une plus-value immobilière est réalisée, elle peut augmenter le montant total des revenus déclarés pour l'année de la vente. Cela peut avoir un effet sur le revenu fiscal de référence, qui est calculé en prenant en compte l'ensemble des revenus et des charges déclarés dans la déclaration de revenus.

Une augmentation du RFR due à une plus-value immobilière peut potentiellement influencer l'accès à certains avantages fiscaux ou dispositifs qui sont conditionnés par le RFR. Par exemple, certaines déductions ou exonérations fiscales pourraient être soumises à des seuils de RFR.

Bon à savoir

L'impôt sur la plus-value immobilière peut également être influencé par le RFR, notamment en ce qui concerne les taux d'imposition, les abattements et les seuils d'exonération. Des taux d'imposition progressifs sont appliqués sur la plus-value, et le RFR peut impacter la tranche d'imposition dans laquelle vous vous situez.

Comment réduire la taxation d'une plus value immobilière ?

L'abattement sur la plus value immobilière

L'abattement sur la plus-value immobilière en France est une réduction appliquée à la base imposable de la plus-value réalisée lors de la vente d'un bien immobilier. Cet abattement vise à atténuer l'impact fiscal en prenant en compte la durée de détention du bien. Voici comment fonctionne l'abattement, illustré dans un tableau :

Durée de Détention et Abattements sur la Plus-Value :

Durée de DétentionTaux d'AbattementExemple : Plus-Value BrutePlus-Value Imposable
Moins de 6 ans
Aucun100 000 €100 000 €
De 6 à 7 ans
6 %100 000 €94 000 €
De 7 à 8 ans
12 %100 000 €88 000 €
De 8 à 9 ans
18 %100 000 €82 000 €
De 9 à 10 ans
24 %100 000 €76 000 €
De 10 à 11 ans
30 %100 000 €70 000 €
De 11 à 12 ans
36 %100 000 €64 000 €
De 12 à 13 ans
42 %100 000 €58 000 €
De 13 à 14 ans
48 %100 000 €52 000 €
De 14 à 15 ans
54 %100 000 €46 000 €
Plus de 15 ans
60 %100 000 €40 000 €
Tableau abattements plus-value immobilière

L'exonération de plus value immobilière

L'exonération de plus-value immobilière en France concerne certaines situations spécifiques dans lesquelles les gains réalisés lors de la vente d'un bien immobilier sont partiellement ou totalement exonérés d'impôt sur la plus-value.

Voici quelques cas d'exonération de plus-value immobilière :

  1. Résidence Principale : Lors de la vente de votre résidence principale, vous pourriez être exonéré de l'impôt sur la plus-value. Cependant, les prélèvements sociaux (actuellement au taux de 17.2 %) s'appliquent toujours. Pour bénéficier de cette exonération, vous devez respecter certaines conditions, notamment celle de déclarer le bien comme votre résidence principale au moment de la vente.
  2. Logement Déclaré Inhabitable : Si le logement que vous vendez est considéré comme inhabitable et qu'il n'a pas été utilisé comme résidence principale depuis au moins 30 ans, vous pourriez être exonéré d'impôt sur la plus-value.
  3. Biens Cédés à des Organismes : La cession de biens immobiliers à des organismes publics, des collectivités locales, des établissements publics, des associations reconnues d'utilité publique, etc., peut également bénéficier d'une exonération totale d'impôt sur la plus-value.
  4. Terrains Agricoles : Les terrains agricoles peuvent être partiellement exonérés d'impôt sur la plus-value, sous certaines conditions. Cette exonération peut varier en fonction de la nature du terrain et de sa destination agricole.
  5. Petits Terrains Constructibles : Les petites parcelles de terrain constructibles, d'une superficie inférieure à un seuil spécifique, pourraient également être exonérées d'impôt sur la plus-value si certaines conditions sont remplies.
  6. Titulaires de Faibles Revenus : Dans certains cas, des titulaires de faibles revenus pourraient bénéficier d'une exonération d'impôt sur la plus-value lors de la vente de leur résidence principale, sous conditions de ressources.
  7. Plus-Value Modeste : Pour les cessions de biens autres que la résidence principale, une exonération d'impôt sur la plus-value pourrait être applicable si le montant de la plus-value réalisée est modeste, sous certaines conditions.

Comment faire une déclaration de plus value immobilière ?

En France, la déclaration de plus-value immobilière s'effectue généralement lors de la vente d'un bien immobilier. La déclaration de plus-value immobilière peut être faite en ligne via le site impots.gouv.fr ou en utilisant un formulaire papier disponible sur le site ou dans certains centres des impôts.

Selon la nature de la vente (résidence principale, résidence secondaire, terrain à bâtir, etc.), vous devrez choisir le formulaire correspondant. Les formulaires les plus courants sont le formulaire n° 2048-IMM pour les ventes de biens immobiliers autres que la résidence principale, et le formulaire n° 2048-M pour les ventes de résidence principale.

Complétez le formulaire en fournissant toutes les informations requises, y compris les détails sur le bien vendu, les dates d'acquisition et de vente, les montants impliqués, les travaux réalisés, les exonérations éventuelles, etc. Si nécessaire, effectuez les calculs pour déterminer la plus-value brute et la plus-value imposable en tenant compte des abattements, des frais déductibles et des éventuelles exonérations.

Quelle plus value immobilière en SCI ?

La plus-value immobilière réalisée dans le cadre d'une Société Civile Immobilière (SCI) en France est soumise à des règles spécifiques. Une SCI est une structure qui permet à plusieurs personnes de détenir et de gérer un bien immobilier de manière collective.

Lorsqu'une SCI réalise une plus-value immobilière suite à la vente d'un bien, cette plus-value est généralement imposée au niveau de la SCI elle-même. La SCI doit déclarer la plus-value réalisée dans sa déclaration fiscale.

Le calcul de la plus-value immobilière au niveau de la SCI est similaire à celui pour les particuliers, mais les règles peuvent varier. La plus-value est généralement calculée en soustrayant le prix de vente du bien et les frais de cession des frais d'acquisition du bien (prix d'achat, frais notariés, etc.), ainsi que des éventuels travaux réalisés sur le bien.

Les abattements appliqués sur la plus-value immobilière dépendent de la durée de détention du bien par la SCI. Ces abattements sont similaires à ceux appliqués pour les particuliers et réduisent la base imposable.

Lorsqu'une plus-value est réalisée au sein d'une SCI, les associés de la SCI peuvent également être concernés par l'imposition de cette plus-value. La manière dont les associés sont imposés dépend de la nature de la plus-value (professionnelle ou non) et de leur participation dans la SCI. Si la plus-value est distribuée aux associés, elle peut être imposée au niveau individuel en fonction de la situation fiscale de chaque associé. La répartition des gains entre les associés dépendra des statuts de la SCI et des parts détenues par chaque associé.

Bon à savoir

Certains régimes fiscaux spécifiques peuvent s'appliquer aux SCI, notamment en matière d'exonération de plus-value lors de la cession de la résidence principale de l'associé occupant le bien.

logo

Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec l'organisme Banque & Crédit

Avez-vous aimé cet article ?
adeline-harmant-profile-picture/
Adeline Harmant Rédactrice financière
hellosafe-logo
hellosafe-logo

Adeline Harmant est une rédactrice financière expérimentée travaillant pour HelloSafe depuis 3 ans. Elle bénéficie d'une solide expérience de 15 ans en rédaction financière, ayant travaillé pour des sites financiers de renom. Adeline a acquis de solides compétences financières jusqu’à devenir une experte des marchés financiers, de la bourse mais également des crypto-monnaies.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ