Calculez le prix d'un enterrement en France

[[translations.funeralCostsResult]]

this.result [[translations.currency]]

[[translations.resultInfo]]

Comparez les options de couvertures des frais funéraires

Obtenez un devis maintenant

En cas de décès d’un proche, vous devrez sans doute vous occuper des funérailles, ce qui peut être source d’inquiétude pour les familles en deuil. Le prix des obsèques varie selon qu'il s'agisse d'une inhumation ou d'une crémation, ou encore d'une cérémonie civile ou religieuse.

Mais pas seulement : le prix d'un enterrement tout compris varie aussi en fonction du prestataire de pompes funèbres, des services choisis, des taxes communales, de la marbrerie funéraire, ou encore des fleurs choisies (gerbes, couronnes, coussins...).

Alors, quelles sont les dépenses à prévoir ? Qui paye les funérailles ? Quel est le prix d’un enterrement ou d’une crémation ? Comment anticiper cette dépense de son vivant ? Réponses sur cette page !

Quelles dépenses inclure dans le prix total d’un enterrement ?

Le prix moyen d'un enterrement en France se situe entre 2 500 et 6 000 €. Ce prix varie en fonction de plusieurs critères :

  • les services demandés (comme le type de composition florale choisi par exemple) ;
  • le prestataire choisi (Roc Leclerc, ou tout autre établissement) ;
  • l'âge du défunt (enterrement d'un bébé, d'un enfant ou d'un adulte) ;
  • s’il s’agit d’une crémation ou d’une inhumation ;
  • si vous prévoyez ou non une cérémonie religieuse (enterrement musulman, enterrement à l'église, etc.).
  • de la région où vous habitez.

Voici les différents postes de dépenses obligatoires qui interviennent dans le coût des funérailles, et que vous retrouverez dans un devis de pompes funèbres :

Les dépenses obligatoires

  • Les démarches administratives : entre 300 et 500 €. Lorsqu’une personne vient à décéder, ses proches doivent effectuer un certain nombre de formalités administratives : déclaration de décès, demande d’autorisation pour une inhumation ou une crémation, prise de contact avec un funérarium, un crématorium ou un cimetière, etc. Les pompes funèbres peuvent prendre en charge tout ou partie de ces démarches.
  • Le transport avant mise en bière : entre 300 et 700 €. Le corps du défunt est enlevé sur son lieu de décès et emmené au centre funéraire, avant la mise en bière. Ce transport doit respecter un certain nombre de règles spécifiques.
  • La mise en bière : entre 100 et 200 €. C’est l’acte de préparer et habiller le corps du défunt et de le mettre dans le cercueil, en respectant aussi une règlementation stricte.
  • Le cercueil : entre 300 et 4 000 €. Dans le cas d’une inhumation comme d’une crémation, le cercueil est obligatoire. Il existe une très large gamme de cercueils sur le marché, dont le prix dépendra de la taille, de la matière (en pin, frêne, chêne, osier, ou même carton…), des accessoires, des finitions, mais aussi du travail de la matière (planches sculptées, pyrogravées...) et de la finition de la teinte (vernie ou peinte).
  • En moyenne, les cercueils d’entrée de gamme en pin, coûtent entre 350 et 600 €.
  • Les milieux de gamme, en chêne, de type tombeau s’affichent entre 600 et 1 400 €.
  • Les cercueils les plus ouvragés peuvent atteindre 3 000 € ou davantage.

Bon à savoir

En France, la législation impose certaines caractéristiques aux cercueils d’enterrement :

  • En cas de crémation, l’épaisseur du cercueil doit être au minimum de 18 mm contre 22 mm pour une inhumation.
  • Il doit être muni d’une cuvette étanche biodégradable de 4 poignées et d’une plaque d’identité portant les nom, prénoms, année de naissance et année de décès du défunt.
  • Le corbillard : entre 250 et 500 €. Il s’agit du convoi funéraire avec corbillard et chauffeur.
  • En cas de crémation : taxe de crémation qui dépend de chaque crématorium (entre 500 et 1 000 €) et le choix de l’urne (de 80 à 400 €).
  • En cas d’inhumation : le creusement de la sépulture ou l’ouverture du caveau (entre 400 et 1 300 €) et l'achat d'une concession.
  • Le coût du séjour à la morgue ou au funérarium : entre 30 et 100 €/jour.

Bon à savoir

Le coût de l’achat d’une concession dépend de la commune, qui applique des prix différents. Le prix peut également varier en fonction du fait que le défunt soit résident ou non de la commune dans laquelle il se fait enterrer (la priorité peut être donnée aux habitants de la commune).

Les dépenses optionnelles

  • La cérémonie funéraire : entre 250 et 600 €. Il s’agit de la façon dont vous souhaitez dire adieu au défunt. Elle peut durer plus ou moins longtemps, être religieuse ou laïque. Les frais comprennent par exemple le maître de cérémonie, les porteurs, la location d’un lieu de réception, d’un service de traiteur…
  • Les fleurs : entre 50 et 600€. Les fleurs de deuil permettent aux proches du défunt ainsi qu'à la famille de rendre hommage à l'être cher disparu ou de soutenir la famille, et sont traditionnellement offertes lors de la cérémonie d'obsèques. Le prix varie en fonction des fleurs choisies, de la taille et de la complexité de la composition… À titre indicatif :
Types de composition floralePrix composition florale
Simples pétales à déposer sur le cercueil du défunt50 €
Bouquet ou gerbe de fleurs simpleDe 50 à 100 €
Compositions décorative (devants de cercueil, cadre fleuris, coussins de fleurs...)De 100 à 200 €
Composition plus complexe (coussins de fleurs, cœurs en fleurs, couronne à plat de fleurs...)300 €
Croix de fleurs pour cérémonies religieuses400 €
Compositions grand format (couronnes de fleurs sur pied, dessus de cercueil...)Jusqu'à 600 €
Prix indicatif des compositions florales d'obsèques
  • Les annonces nécrologiques : entre 150 et 1 200 € selon le journal.
  • Les frais de culte : si vous optez pour une cérémonie religieuse, vous devrez ajouter des frais de culte. Pour une cérémonie catholique, il faudra par exemple prévoir environ 150 € pour l'église.
  • Les accessoires de cercueil : capiton, gravures, etc.
  • L’urne cinéraire en cas d’incinération : elle peut être en céramique, granit, bois, carton, et son prix varie entre 250 et 1 500 €.
  • Le monument funéraire, dont le prix dépendra du modèle choisi :
    • Pour un monument funéraire standard, en granit avec inscription des informations relatives au défunt et la gravure d’un motif personnalité, comptez entre 800 € et 4 000 € (modèles sur mesure).
    • Pour un monument funéraire végétal : entre 900 € et 1 600 €
    • Pour des modèles de monuments funéraires minimalistes comprenant notamment une dalle, vendus environ 500 €.
    • Pour un caveau, comptez entre 4 500 € et 25 000 € selon le granit et le travail demandé.

Bon à savoir

Certaines pompes funèbres proposent de louer un monument et d’en assurer l’entretien, moyennant un abonnement mensuel.

5 conseils pour un prix d’enterrement moins cher

Souvent, les frais de funérailles représentent une dépense imprévue et la question est loin d’être évidente à régler. Plusieurs variables pourront vous permettre de faire baisser les coûts liés à un enterrement ou une crémation :

  • Conseil n°1 : sollicitez des devis auprès de plusieurs organismes de pompes funèbres. Vous pourrez alors les comparer et évaluer le meilleur rapport qualité-prix.
  • Conseil n°2 : demandez explicitement aux agences de distinguer les prestations obligatoires des prestations facultatives. Vous pourrez alors choisir en connaissance de cause vos postes de dépense.
  • Conseil n°3 : choisissez un cercueil en matériaux plus économiques pour une crémation : en bois moins noble, ou même en osier ou en carton.
  • Conseil n°4 : limitez les prestations optionnelles (capitons, ornements de cercueil, gravures, fleurs). Posez-vous la question de savoir s’ils sont essentiels ou non.
  • Conseil n°5 : sollicitez les organismes sociaux (CPAM, CCAS, CAF) qui proposent des aides obsèques.
  • Conseil n°6 : de votre vivant, pensez à souscrire une assurance obsèques, ce que permettra de financer à l’avance les frais de funérailles et de soulager vos proches. Celle-ci se décline en deux formes : contrat en capital ou contrat en prestations. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos souhaits.

Quelles sont les aides financières lors d’un enterrement ?

Certaines familles se retrouvent dans la difficulté après le décès d'un proche : pour gérer cette dépense imprévue, pensez aux aides financières aux frais d'obsèques. Elles sont de différents types :

  • Avant toute chose, vérifiez si le défunt avait souscrit ou non à une assurance-vie, une assurance décès ou un contrat obsèques : les fonds épargnés sont justement destinés à financer les funérailles.
  • Ensuite, tournez-vous vers les organismes sociaux : le capital décès de la CPAM, l’aide du CCAS ou encore l’aide d’urgence de la CAF ne sont que quelques exemples des soutiens financiers proposés.
  • Par ailleurs, il est aussi permis de se servir des fonds propres du défunt pour rembourser des frais funéraires dans le cadre de la succession.
  • Enfin, sachez qu’il existe des aides financières exceptionnelles en cas de décès accidentel (accident de la route, maladie professionnelle ou accident du travail…). Ces situations ouvrent droit à des prises en charge et des remboursements particuliers.

Attention

En ce qui concerne les aides sociales, sachez qu’il est indispensable de faire vous-même les démarches, car aucune de ces aides n’est automatiquement attribuée.

Qui paye les funérailles ?

Le prix d'un enterrement en France peut être réglé de différentes façons :

  • Si le défunt n’avait pas souscrit de contrat d’assurance obsèques, c’est alors aux héritiers de s’acquitter des coûts funéraires, c’est-à-dire l’époux survivant ou les enfants. Ces frais seront alors déduits de la succession.

Bon à savoir

Les frais des obsèques peuvent être prélevés sur le compte bancaire du défunt, dans une limite de 5 000 €. Cela laisse donc la possibilité au défunt de tout payer par lui-même.

  • Si le défunt avait souscrit un contrat d’assurance obsèques, les frais funéraires seront couverts par l’assurance, sur la base du montant prévu par le défunt avec son assureur.
  • Si le défunt n’avait pas d’héritiers ou s’il n’a pas les moyens de régler le coût des funérailles, la commune peut prendre en charge une partie de celui-ci. C'est la mairie qui décide de l'organisme de pompes funèbres devant assurer les funérailles. Pour cette prise en charge, aucun texte ne précise la notion de "ressources suffisantes" et la décision est laissée à la libre appréciation du maire.

Quelles sont les prestations funéraires obligatoires ?

Les prestations obsèques proposées par les différentes agences de pompes funèbres sont de deux types : les services obligatoires, et les services optionnels. Normalement, cette distinction doit être clairement indiquée sur le devis.

Voici un récapitulatif des prestations obsèques obligatoires et facultatives :

Prestations funéraires obligatoiresCoût moyen
Le cercueil300 à 4 000 €
L’urne80 à 400 €
Les porteurs au convoi300 à 500 €
Le corbillard250 à 500 €
Les démarches administratives300 à 500 €
Le creusement de la sépulture ou l’ouverture du caveau400 à 1 300 €
Les taxes et redevances de crémation500 à 1 000 €
Coût moyen des prestations obsèques obligatoires

Les prestations obsèques facultatives :

Prestations funéraires facultativesCoût moyen
Le capiton (rembourrage intérieur du cercueil)70 à 350 €
Le maître de cérémonie150 à 350 €
La toilette et l’habillage du défunt150 à 280 €
Les soins de conservation (thanatopraxie)300 à 500 €
Le transport vers la chambre funéraire250 à 400 €
La chambre funéraire300 à 700 €
Les fleurs (gerbes, couronnes, coussins...)50 à 500 €
Le registre de condoléances30 à 60 €
La gravure150 à 350 €
La publication d’un avis de décès dans la presse (nécrologie)150 à 1 000 €
Coût moyen des prestations obsèques facultatives

Quelle différence de prix entre une incinération ou un enterrement ?

En France, le prix des obsèques s’élève en moyenne à 3 350 € pour une inhumation tandis que le prix moyen d'une crémation est de 3 600 €.

À première vue, la plupart des prestations qui interviennent dans le cas d’une inhumation ou d’une crémation sont identiques : le transport du corps avant et après la mise en bière, les démarches administratives, l’organisation de la cérémonie... Mais on observe des différences de prix dans les postes de dépenses suivants :

  • Le cercueil : Dans le cas d’une inhumation le cercueil sera généralement choisi dans un bois plus noble (chêne, acajou, hêtre ou sapin), et on y installera un habitat plus confortable (capiton), ce qui en fera grimper le prix. Traditionnellement et symboliquement, ce cercueil sera la dernière demeure du défunt, il sera donc plus soigné qu’en cas de crémation, où il finira en cendres.

Bon à savoir

Si le prix d’un cercueil pour une inhumation peut aller au-delà de 4 000 €, celui d’un cercueil de crémation dépasse rarement les 1 800 €. Un cercueil d’inhumation coûte en moyenne 50 % plus cher qu’un cercueil de crémation.

  • Travaux de cimetière : en cas d’enterrement, le devis comprendra les travaux de cimetière, tels que l’ouverture et la fermeture d’un caveau, ou le creusement et la pose d’une pierre tombale. Dans le cas d’une crémation, ces travaux n’interviennent pas, mais il faudra prévoir le coût de l’urne.
  • La prestation de marbrerie : dans le cas d’une inhumation, il faudra compter la création d’une pierre tombale classique ou personnalisée. Dans le cas d’une crémation, on peut également ériger un monument funéraire au-dessus d’une urne, ou dans le but d’accueillir l’urne.
  • Les frais communaux : dans le cas d’une crémation, il faudra payer des frais de crémation, qui varient d’un crématorium à un autre. Généralement ce prix est fixé en accord avec la commune dans laquelle se trouve le crématorium, et ne peut être modifié. Dans le cas d'un enterrement, il faudra prévoir l'achat d'une concession.

Quel est le prix d’un cercueil ?

Le choix du cercueil est une question importante, puisqu'il constitue l'un des postes de dépenses le plus importants des funérailles. Le prix d'un cercueil est très variable (de 300 € jusqu'à plus de 4 000 €) et il dépend du matériau choisi, de la taille, de la forme :

  • Cercueils d’entrée de gamme en pin : entre 350 et 600 €
  • Cercueils milieu de gamme, en bois massif : entre 600 et 1 400 €
  • Cercueils ornés et modèles luxueux : jusqu’à 8 000 €

Depuis quelques années, de nouveaux matériaux biodégradables ont fait leur apparition en France pour les crémations et les inhumations en pleine terre, comme l’osier ou le carton. Ils constituent une alternative écologique et économique à considérer.

  • Cercueils en osier : encore peu commercialisés, ils coûtent en moyenne 800 à 900 €.
  • Cercueils en carton : le prix moyen est de 300 €. On trouve des versions de base en kraft à partir de 100 €, et jusqu’à 600 € pour des versions personnalisées de qualité.

Bon à savoir

Certaines entreprises proposent la livraison aux particuliers de cercueils en carton en kit, à monter et plier soi-même, ce qui permet d'en diminuer leur prix.

On peut également choisir d’ajouter certaines options au cercueil, ce qui en fera bien sûr grimper le prix :

  • Ajouts d’accessoires : poignées, emblèmes et ornements à l’extérieur du cercueil.
  • Choix du tissu sur lequel le défunt reposera : polyester, satin, velours, ou même broderies.
  • Vous pouvez aussi choisir un modèle qui s’ouvrira complètement ou à moitié, selon le type de cérémonie désirée.
  • Ajout d'un capiton : un écrin de tissu qui habille l’intérieur du cercueil.

Bon à savoir

Dans certaines situations, notamment dans le cas d’un rapatriement de corps depuis l’étranger, ou de maladie contagieuse, le cercueil en zinc est obligatoire. L’utilisation d’un cercueil hermétique ou cercueil zingué représente un surcoût non négligeable à rajouter au prix d’un cercueil : environ 500 € voire plus, si le cercueil possède un hublot.

En France, la règlementation sur les cercueils impose les normes suivantes :

  • En cas de crémation, l’épaisseur du cercueil doit être au minimum de 18mm contre 22mm pour une inhumation.
  • Il doit être muni d’une cuvette étanche biodégradable, de 4 poignées, et d’une plaque d’identité portant les nom, prénoms, année de naissance et année de décès du défunt.

Comment fonctionne la prévoyance funéraire ?

Le prix d’un enterrement représente une dépense conséquente, que vous ne souhaitez probablement pas faire peser sur vos proches en deuil. Pour envisager plus sereinement son départ en prévoyant de son vivant l’organisation et le financement de ses funérailles, il est aujourd’hui assez commun en France de prendre des dispositions en ce sens pour soulager ses proches de toute question financière le moment venu. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Contrat d'assuranceType de versementUtilisation des fonds
Contrat Assurance décès Capital libre d'utilisationFinancement des obsèques ou tout autre projet
Contrat Assurance Obsèques - En capital Capital uniquement dédié aux obsèquesFinancement des obsèques
Contrat Assurance Obsèques - En prestations Capital uniquement dédié au financement des obsèques telles qu'elles ont déjà été préparéesFinancement et organisation des obsèques
Descriptif des différents contrats d'assurance obsèques
  • L’assurance décès est un contrat de prévoyance dont le capital n’est accessible qu’au moment du décès de l’assuré : la totalité du capital est alors versée aux bénéficiaires désignés dans le contrat. Il est libre d’utilisation et pourra leur permettre de prendre en charge tous les frais d’obsèques, mais aussi de financer leurs projets personnels.
  • Les assurances obsèques sont des solutions permettant exclusivement de financer et/ou d’organiser ses funérailles en amont. Un contrat obsèques, souscrit de son vivant, sert à constituer un capital approvisionné selon vos volontés, pour que, au moment du décès, les proches n’aient pas à se soucier du financement des obsèques et de l’organisation de la cérémonie. Vous pouvez choisir entre un contrat assurance obsèques en capital ou en prestations :
    • Un contrat en capital permet exclusivement de financer les obsèques. L'assuré constitue un capital, qui sera versé à la personne ou l’entreprise de pompes funèbres qui a pris en charge le coût des obsèques.
    • Un contrat obsèques en prestations permet à l'assuré d'anticiper au maximum en définissant ses choix pour l'organisation de ses obsèques : cérémonie civile ou religieuse, inhumation ou crémation, repos à domicile ou en chambre funéraire… Le financement et l'organisation des obsèques est assuré à l'avance.

Bon à savoir

Dans les deux cas, lorsque le capital disponible est supérieur au coût réel des obsèques, le montant restant est transmis aux bénéficiaires désignés par l'assuré.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ