[Hiver] Le coût des accidents de ski a représenté 9,26 millions d'euros pour les assureurs lors de la saison 2023/2024

Depuis plusieurs décennies, le ski est l'un des sports d'hiver préféré des Français. Bien que plébiscitée par des millions de Français chaque année, cette pratique n'est cependant pas sans risque, et les dommages corporels peuvent s'avérer coûteux. Alors que la saison 2023/2024 s'achève dans les 232 stations françaises, HelloSafe a analysé les dernières données statistiques en matière d'accidentalité de ski et de ses coûts pour les assurances.

  • Lors de la saison 2022/2023, la barre des 50 000 skieurs blessés a été franchie, soit une augmentation de 9,3 % par rapport à l'an passé.
  • Les accidents de ski ont entraîné des coûts de 9,26 millions d'euros pour les assureurs sur l'ensemble de la saison 2023/2024, soit une hausse de 11,4 % en un an.
  • 37,5 millions d'euros sont dépensés chaque année en double-assurance pour des séjours au ski, du fait de la méconnaissance des consommateurs de leurs garanties de carte bancaire.
  • En dehors de l'assurance neige classique, 2 autres types de prise en charge existent pour supporter les frais en cas d'accident de ski, dont les assurances comprises dans les cartes bancaires.

Le nombre d'accidents de ski en hausse de 9,3 % en 2023 par rapport à 2022

Même si on a tendance à l'oublier parfois, le ski reste un sport à fort risque pour la santé. De fait, les chiffres illustrent l'augmentation continue de ce type d'incidents sur les pistes année après année. L'analyse du graphique suivant montre notammet que :

Sources : Bilan du Système National d'Observation de la Sécurité en Montagne, données HelloSafe

Bon à savoir

Le fait que les interventions suite à des accidents de ski soient plus nombreuses que les statistiques de skieurs accidentés peut s'expliquer par le fait qu'en réalité, tous les accidents liés à la pratique du ski (en particulier ceux impliquant une blessure légère, mais pour lesquels une intervention fut nécessaire) ne sont pas officiellement déclarés et ne sont donc pas comptabilisés dans les rapports statistiques. Par ailleurs, cette saison 2022/2023 est aussi marquée par une aggravation des blessures liées aux accidents de ski, pouvant être liée au manque de neige sur les pistes et participant ainsi à la hausse du coût final.

Le coût des accidents de ski pour les assureurs en hausse de 11,1% en un an

En France, même si une grande partie des soins liés aux accidents de ski est prise en charge par la Sécurité sociale, il existe des coûts liés à la prise en charge des personnes victimes d'accident de ski qui reviennent à la charge de ces dernières. Et sans assurance, la facture peut être salée. Ainsi :

Sources : Système National d'Observation de la Sécurité en Montagne, données HelloSafe

En se penchant sur le détail (non exhaustif) de ces coûts globaux, on remarque que les opérations de secours pratiquées pendant une intervention s'avèrent très onéreuses :

RM* : Remontée mécanique
Sources : Système National d'Observation de la Sécurité en Montagne, données HelloSafe

Bon à savoir

À ce jour, il est très difficile d'estimer les coûts des accidents de ski supportés par la Sécurité sociale. En effet, les hospitalisations et soins médicaux liés aux accidents de ski ne sont pas spécifiquement comptabilisés par les autorités publiques, ce qui rend difficile l'établissement de statistiques fiables en la matière.

37,5 millions d'euros sont dépensés chaque année en double-assurance pour des séjours au ski

Face au nombre et au coût croissant représenté par les accidents de sports d'hiver, les skieurs, snowboardeurs et autres usagers des remontées mécaniques sont de plus en plus incitées à souscrire à une assurance ski en plus du coût de leur forfait. Avec un coût moyen de 3 euros par jour et par skieur, HelloSafe estime que ce sont chaque année 37,5 millions d'euros qui sont dépensés en double-assurance chaque année en station par les 8 millions de Français qui pratiquent les sports d'hiver.

3

... c'est le coût journalier moyen pour une assurance ski par skieur en France en 2023.

37,5 millions €

... seraient dépensés par les Français chaque année double-assurance* sports d'hiver.

8 millions

... c'est le nombre de Français qui pratiquent les sports d'hiver chaque année.

Bon à savoir

*On entend par double-assurance toutes les assurances ski souscrites en station sur le domaine skiable français alors que leurs souscripteurs sont déjà couverts pour ce type de sinistres par leurs garanties de carte bancaire. Pour plus d'informations, visitez notre page dédiée.

Les 3 types de prise en charge d'un accident de ski

Face à ces accidents vite survenus, qui peuvent impliquer des frais s'élevant chacun à plusieurs centaines d'euros, il est possible de tabler sur trois possibilités de couverture.

snow icon

L'assurance neige

Des assurances sont développées spécifiquement pour faire face aux imprévus plus ou moins graves lors de la pratique de ski et peuvent assurer une prise en charge à toutes les étapes de l'accident :

  • Lors de l'intervention de secours et le transfert à l'hôpital ou en station
  • En cas de casse de l'équipement
  • Lorsque des frais médicaux (soins ou hospitalisation) sont impliqués, dans le cas où l'usager s'est blessé seul
  • En cas d'interruption du séjour au ski, entraînant un arrêt du forfait et des autres contrats engagés, et de rapatriement au domicile

Il s'agit donc d'une sécurité et une sérénité en plus pour les séjours au ski. Cependant, comme pour tout produit d'assurance, des plafonds de remboursement existent, variant d'une assurance à une autre mais limitant dans tous les cas la prise en charge à un certain montant.

health icon

L'Assurance maladie et les complémentaires santé

La Caisse Primaire d'Assurance maladie intervient dans le cas où des frais médicaux sont engagés, et peut prendre en charge jusqu'à 70 % des soins médicaux et voire jusqu'à 80% des coûts liés à une hospitalisation. Pour sa part, la mutuelle santé peut être utile afin de compléter les frais médicaux non remboursés par l'Assurance maladie. Mais là encore, cela peut dépendre du contrat conclu et des circonstances de l'accident (si l'accident implique l'usager seul ou un tiers).

cards icon

L'assurance multirisque habitation et la carte bancaire

Parfois méconnue, la prise en charge des frais d'un accident de ski par l'assurance multirisque habitation pour la carte bancaire peut éviter des mauvaises surprises. En effet, en analysant les contrats conclus :

  • L'assurance multirisque habitation peut offrir une couverture via la responsabilité civile, dans le cas où l'usager provoque un accident de ski, et pour le logement loué à l'occasion du séjour via une garantie villégiature.
  • Grâce à la responsabilité civile, la carte bancaire peut elle aussi garantir une protection lorsque des frais de secours, de casse de matériel, l'hospitalisation, d'interruption et de rapatriement sont engendrés.

Toutefois, tous les contrats d'assurance habitation et de carte bancaire n'incluent pas ces garanties (bien que la plupart des assurances multirisque habitation les proposent).

Méthodologie

HelloSafe s'est basé sur des estimations fournies par notre équipe de rédacteurs et d'analystes de données à l'interne et sur les statistiques du Système National d'Observation de la Sécurité en Montagne. De plus, les coûts globaux liés aux accidents de ski présentés dans cette étude prennent en compte les frais suivants, qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale mais qui peuvent être supportés par les compagnies d'assurance proposant des assurances neige : les interventions de secours, l'héliportage de victimes et le transport en ambulance pour des hospitalisations immédiates. Les frais des hospitalisations, pouvant être pris en charge jusqu'à 100 % par la Sécurité sociale ou les mutuelles santé, ont volontairement été exclus de ce calcul. Enfin, les frais d'interruption de séjour et de rapatriement à domicile, pouvant être supportés par les assurances neige mais variant fortement d'un cas de figure à un autre et d'une assurance à une autre, n'ont pas non plus été pris en compte dans cette équation.

Qualifié de "saison blanche", l'hiver 2020/2021 a volontairement été exclu de l'étude. En effet, la fermeture des remontées mécaniques survenue pendant cette période a entraîné un changement d'activités important de la clientèle des domaines skiables, qui s'est alors tournée vers d'autres sports de montagne tels que la randonnée à pied ou la luge ; impliquant ainsi de faibles statistiques d'accidents de ski et d'interventions qui y sont liées pour cette saison.

En plus de sa ligne éditoriale experte autour des assurances et produits financiers, HelloSafe propose des sujets plus larges relatifs à la consommation globale en France et dans le monde, avec pour but de décrypter certains sujets complexes pour les consommateurs et de mettre à disposition des informations originales et nouvelles.

À propos de HelloSafe

HelloSafe est une plateforme leader de la comparaison de produits financiers (assurances, crédits, placements) dans plus de 10 pays dans le monde. Fort d'une technologie propriétaire, unique et puissante, HelloSafe fournit aux usagers du monde entier des centaines de comparateurs et calculateurs gratuits, anonymes et instantanés ainsi que du contenu expert et mis à jour. Notre plateforme permet à chacun de prendre les meilleures décisions pour son argent et de trouver la bonne offre, au juste prix.

hellosafe logo icon whitebg 2

Comment peut-on vous aider ?

Contactez l'équipe HelloSafe

Une question, une suggestion ? Quel que soit l’objet de votre message, l’équipe HelloSafe est là pour vous aider !

astridd copie

Astrid Roussel

Responsable communication et relations presse

Suivez-nous

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

MEDIA KIT

Servez-vous de ces éléments

sparkle e1656423371529

Parcourir nos ressources

EN SAVOIR PLUS

Logo

Tous les assets HelloSafe

EN SAVOIR PLUS